Sélectionner une page

Si, toi aussi, tu essaies de perdre du ventre sans y arriver alors que cela fait des mois voire des années que tu essaies avec des résultats peu convaincants, écoute bien la suite car je vais partager les 4 conseils, les astuces et les déclics qui m’ont permis de perdre la graisse du ventre.

Aujourd’hui, le processus me paraît simple et évident mais pendant longtemps ça a été un grand mystère.

Mon histoire : une génétique pas très avantageuse…

Plus jeune, j’étais ce qu’on appelle un « skinny fat ». C’est à dire qu’avec des vêtements, je n’avais pas l’air gros mais en réalité j’avais un petit bide.

Ce n’était pas la fin du monde, il y a pire comme problème dans la vie, mais quand je me regardais dans la glace, je ne trouvais pas ça attirant. Je n’aimais simplement pas l’image que cela renvoyait de moi.

Je voulais des abdos comme à la télé et dans les magazines ! Et comme beaucoup, j’ai fait ce qui me paraissait être les bonnes choses à faire, puisque tout le monde semblait plutôt d’accord sur le sujet :

  • j’ai commencé par faire ultra attention à ne plus manger gras : tous les jours c’était thon en boite, accompagné de légumes cuits à l’eau. Au moins comme ça, j’étais sûr que je n’allais pas accumulé plus de gras.
  • 2 à 3 fois par semaine, j’allais courir 45 minutes parce que j’avais lu qu’en dessous de cela ça ne servait à rien.
  • et bien sûr tous les soirs, je faisais ma série de 50 abdos. Parce que oui, je voulais avoir la fameuse tablette de chocolat !

Dis toi bien que j’ai quand même réussi à tenir 2 semaines ! 2 semaines à manger de la nourriture sans goût, 2 semaines à faire 6 séances de jogging autour du stade et à faire 50 abdos tous les soirs. Donc c’était beaucoup d’efforts, je trouvais .

Et pour quoi au final ?

Bah rien !

Je me regardais dans la glace et je n’avais pas l’impression que ça avait changé. J’avais juste appris qu’après 3 tours à courir en rond, j’en avais marre, que les légumes, ça n’avait aucun goût! Et qu’une heure après j’avais encore faim.

Alors je n’ai pas lâché l’affaire. Je me suis dit, peut être que si les légumes c’est pas mon truc, je n’ai qu’à manger des céréales complètes. Car j’avais lu partout que c’était mieux, ça restait plus longtemps dans le ventre. Et j’avais trouvé trouvé mon plat fétiche : steak haché / pâtes complètes. Evidemment je prenais du steak haché 5% pour limiter le gras. Et là, pire encore: j’ai pris du poids.

Je ne comprenais absolument rien. J’avais essayé tous les trucs recommandés par les sites de nutrition, les conseils qu’on voyait dans les émissions de santé. Mais rien. Ca ne marchait pas sur moi. A partir de là, je me suis dit que c’était dû à ma génétique. Mon corps était fait pour stocker la graisse au niveau du ventre… c’est la vie. Je n’avais simplement pas de chance sur ça.

Donc j’ai laissé tomber. Je suis passé à autre chose…

Jusqu’au jour où on m’a invité à un mariage

J’étais proche de la trentaine, l’âge où les gens autour de moi commençaient à se marier, je devais avoir 28 ans et je me souviens que j’ai ressorti mon costume que je n’avais pas mis depuis 3 ans. Mes amis étaient venus me chercher et klaxonnaient en bas.

Je me dépêche et pour faire mon lacet, je mets mon pied sur la table basse et là j’entends…

CRAC

Mon pantalon avait lâché à l’entrejambe.

Et c’est ce jour que je me suis rendu compte que je m’étais engraissé avec l’âge, j’avais le visage bouffi, j’avais pris du bide comme tous les gens que je connaissais qui avaient la trentaine. Et c’est là que je me suis dit qu’il fallait que je fasse quelque chose. Je ne voulais pas finir comme tous les gens de mon âge qui, un jour, se rendent compte qu’ils ont un bide énorme et se demandent comment ils en sont arrivés là, je voulais me sentir bien dans mon corps, je ne voulais pas avoir honte du regard des autres.

Je me suis dit:

«  ok Dani, tu as déjà essayé de faire tout ce que les gens disent alors qu’eux même ont des problèmes de poids, alors maintenant il faut trouver quelque chose de différent »

Et c’est là, qu’à force de chercher, je suis tombé un jour sur un bouquin qui s’appelle le modèle Paléo. Et j’ai trouvé ce livre incroyable parce qu’il allait complètement à l’opposé de tout ce que les gens pouvaient raconter pour perdre du poids et être en bonne santé. C’était fascinant parce que ça expliquait comment notre corps fonctionne en se basant sur nos ancêtres chasseurs-cueilleurs avant l’agriculture, quand on vivait en tribus nomades. Et qu’en fait, notre code génétique n’avait pas beaucoup changé depuis. Donc pour rester mince, il fallait manger comme les hommes préhistoriques. Je sais que dit comme ça, ça parait complètement loufoque.

Mais voilà c’était expliqué de façon très rationnelle, avec des faits scientifiques. Et comme j’ai fait des études de sciences, ça m’a convaincu.

Je me suis dit :

« mais c’est ça! »

Et, même si ça semblait fou, il fallait que j’essaye. Parce qu’au fond de moi, je n’avais pas tellement le choix, je n’avais pas envie de finir gros, je ne voulais pas finir vieux garçon, célibataire, avec mes 3 chats seul tous les soirs devant la télé. Parce qu’après avoir essayé tous les trucs traditionnels, c’était un peu mon dernier espoir.

Je me suis dit que je n’avais rien à perdre, et que j’allais essayer au moins un mois. C’était mon challenge.

Donc j’ai arrêté complètement les céréales et les sucres raffinés: pâtes, le pain, le riz etc.

Alors, beaucoup de personnes pensent que manger paléo, c’est manger de la viande cru ou des graines. Car oui, on pense homme des cavernes, primate, méthode primate etc ;-).

Mais en fait, le modèle Paléo ça raconte simplement que les maladies actuelles, le fait qu’on ait du gras sur le ventre qui nous colle à la peau c’est dû à une alimentation moderne qui est trop riche en céréales.

D’ailleurs combien de repas manges-tu sans qu’il n’y ait de céréales ? En France, on en mange dès le petit déjeuner. Et on en trouve même dans les gâteaux «diététiques » sous le bon prétexte qu’on a besoin d’énergie.

Je me suis aussi mis à manger plus gras, et pour remplacer les pâtes et le riz etc je mangeais beaucoup de légumes, de viande, des oeufs, du poisson en variant régulièrement.

J’ai aussi arrêté complètement le cardio. Et j’ai fait moins de sport, moins longtemps.

Et c’est vraiment à partir de là que j’ai eu des résultats incroyables et qu’à 30 ans, j’étais dans la meilleure forme de ma vie. Mois après mois, je remarquais progressivement des changements sur mon corps, Mon visage changeait, mon corps changeait, je voyais vraiment la graisse fondre de mon ventre.

Et surtout, je prenais du plaisir à manger comme ça.

Je n’avais pas besoin d’être obsédé par la quantité que je mangeais. Je trouvais que mes repas étaient vraiment bons et j’étais étonné.

Jamais je n’aurais pu croire qu’on pouvait vraiment se faire plaisir avec des légumes. Et franchement, je peux t’assurer que c’est possible.

En réalité, il fallait juste que j’apprenne quels ingrédients utiliser, quelles épices, comment les cuisiner.

Et quand j’ai compris la formule, ça a tout changé.

Parce qu’au lieu que ce soit un régime ou une expérimentation passagère, c’est devenu un changement de fond de mon style de vie. Grâce à cette expérience, j’ai finalement compris ce qui était bon pour mon corps. Et la conséquence c’est que je suis devenu plus mince, plus musclé. 

Comme ça se voyait, les gens autour de moi me demandaient comment j’avais fait. Evidemment quand je l’expliquais, on se foutait un peu de moi au départ. Mais ceux qui ont essayé, ont fini par perdre la graisse du ventre de façon incroyable.

Voici ce que j’ai compris et ce que vous pouvez appliquer:

Alors qu’est ce que tu peux tirer de mon expérience ? Je vais partager avec toi ce qui m’a vraiment permis de perdre la graisse du ventre durablement et pour la première fois de ma vie avoir des abdos alors que je suis à un âge où on a plutôt tendance à accumuler de la graisse.

J’ai découvert le modèle Paléo il y a 4 ans. Je peux te dire en toute honnêteté que tout n’est pas parfait dans ce modèle. Mais il y a de très bonnes choses à prendre dedans. Ca m’a permis de mieux comprendre le sujet. Et en essayant pas mal de choses, j’ai fini par développer ma propre approche, plus simple, moins restrictive dont je vais te partager les grands principes.

Donc si tu veux te débarrasser définitivement de la graisse du ventre, voici mes 4 conseils.

Pour perdre la graisse du ventre, commencer par prendre soin de ses hormones

La première chose que tu dois faire, c’est prendre soin de tes hormones:

  • Est-ce que tu dors suffisamment?
  • Est-ce que tu as un moyen de te déstresser autre que de t’empiffrer de cochonneries ?

D’ailleurs si tu manges tout le temps des produits à base de sucre, de céréales ou des féculents et que tu n’arrives pas à perdre du poids alors que tu fais attention, c’est probablement parce que tes hormones sont déréglées. 

Ton corps produit sans arrêt de l’insuline qui est l’hormone du stockage. Et quand tu stockes, et bien tu ne brûles pas la graisse ! C’est pour ça que lorsque je mangeais tout le temps steak pâtes, je grossissais alors que je faisais super attention de pas manger gras !

Comment faire pour commencer à prendre soin de tes hormones ?

Et bien j’ai un concept très simple: il suffit juste d’inverser la pyramide du surpoids.

La plupart des gens qui sont en surpoids ont une alimentation qui ressemble à ça : beaucoup de produits composés de sucres rapides ou de sucres lents, du mauvais gras, des protéines en modération, et un peu de légumes de temps en temps.

Ça c’est la pyramide nutritionnelle des personnes qui sont en surpoids

Pour perdre la graisse du ventre et être dans une santé optimale, il suffit simplement d’inverser cette pyramide :

Avoir une alimentation riche en légumes, avec du bon gras, manger des protéines de façon modérée, et seulement de temps en temps manger des produits riches en sucre ou en féculents.

« Pour inverser la pyramide du surpoids, c’est super simple, il te suffit juste de manger progressivement plus de légumes, et de réduire tes proportions de sucre et de féculents. »

C’est aussi simple que cela.

Perso, je me suis rendu compte que si je ne mangeais des féculents et du sucre, que ponctuellement et surtout autour de mes séances de sport, la graisse fondait littéralement de mon corps et je pouvais me faire encore plus plaisir!

Conseil 2 : adopter un style de vie agréable et amincissant

La plus grosse erreur que les gens font quand il s’agit de perdre la graisse du ventre, c’est de se dire :

« bon je fais attention à partir de maintenant, j’arrête les conneries, j’arrête de manger tous les trucs qui me font plaisir, et j’essaye de tenir jusqu’à ce que j’ai perdu mes 10 kilos ».

C’est l’échec assuré 

Parce qu’au bout d’un moment, on pète un plomb, on ne peut plus supporter de se restreindre autant et on reprend encore plus de poids que ce que l’on a perdu. Et cet effet yoyo, c’est ultra déprimant.

Mon 2e conseil pour brûler la graisse du ventre, qui est certainement le plus important, c’est de développer une nouvelle façon de manger qui te procure du plaisir, tout en étant en déficit calorique pour que ton corps puise l’énergie dans tes réserves de graisse.

Perdre la graisse du ventre, ça ne se fait pas en un claquement de doigt, c’est long au début, ça prend du temps car il faut comprendre un truc important:

Tu ne peux pas choisir de localiser la graisse du ventre. Tu vas perdre au niveau des joues, des bras, du dos, des jambes, et puis du ventre.

Donc si tu es frustré au quotidien, cela va te sembler interminable.

Mais si tu pars dans l’idée de changer durablement et progressivement ta façon de manger, que tu apprécies ce que tu manges au quotidien, tu vas perdre la graisse du ventre sans effort et sans t’en rendre compte.

Tu ne seras plus en mode régime, à compter les jours, stressé tous les matins et à monter sur la balance à te demander quand cette brioche va partir.

A la place, tu auras un style de vie agréable qui t’aidera à faire partir la graisse progressivement avec un effort minimal.

Quand tu es satisfait au quotidien, tu te fais plaisir régulièrement et tu remarques les progrès que tu fais jour après jour. Et que tu te dis:

« c’est pas si mal ce que je mange en fait, je suis plutôt content »

et bien tu ne ressens plus le besoin de te défouler sur la malbouffe et de faire des gros craquages. Tu ne penses plus au temps que cela va prendre pour perdre le ventre car tu es dans le moment. Tu kiffes au quotidien.

Et le paradoxe, c’est que ça va beaucoup plus vite du coup.

Mon astuce pour inverser la pyramide du surpoids sans être dégoûté

Alors pour inverser la pyramide du surpoids en gardant le plaisir de manger.

J’ai une astuce très simple.

C’est la recette LGP : légume-graisse-protéine. Cuisine toujours tes légumes avec du bon gras: n’aies pas peur de cuisiner avec du beurre, des huiles végétales comme de l’huile d’olive ou de l’huile de coco.

Quand j’ai compris que manger du gras ne me ferait pas grossir tant que je respectais la pyramide de la nutrition et que cela m’aiderait même à être en meilleure santé, ça a tout changé pour moi. Et c’est à partir de ce moment que j’ai pris mon pied à manger des légumes.

En mettant du bon gras, ça va:

  • donner du goût;
  • aider ton corps à bien fonctionner au niveau des hormones
  • ralentir la digestion. Fini les repas où tu as encore faim 1h après!

Autre astuce: A chaque repas, mange une bonne portion de protéines. D’une part c’est indispensable pour reconstruire tes muscles, tes tissus tes cellules, d’autre part, ça va t’apporter beaucoup de satiété.

Si tu veux perdre du poids, n’oublies pas que c’est important d’avoir des repas qui donnent le sentiment d’être rassasié, aussi bien physiquement que psychologiquement

Faire le jeûne intermittent

Une astuce qui m’a permis de perdre la graisse du ventre encore plus facilement, une fois que j’ai bien compris ces fondamentaux, c’est le jeûne intermittent.

Le jeûne intermittent, c’est quoi ?

C’est très simple.

En fait, il s’agit simplement de laisser son organisme faire un break de toute la nourriture qu’on lui donne constamment, et ce, à toute heure de la journée. Pendant les périodes où tu t’abstiens de manger, ton corps ne produit pas d’insuline (l’hormone de stockage). Il va donc pouvoir puiser dans ses réserves de graisses pour fonctionner.

Le moyen le plus facile pour commencer le jeûne intermittent

Il y a plusieurs façons d’effectuer le jeûne intermittent. Le plus facile pour commencer est celui qu’on appelle le jeûne 16-8. C’est à dire que, tous les jours, tu ne manges que pendant une fenêtre de 8h. Et les 16h restantes, tu jeûnes. Ça parait compliqué mais en fait pas du tout, car pendant les 16h de jeûne, tu dors pendant une bonne partie.

Le moyen le plus simple que j’ai trouvé, c’est simplement de prolonger le jeûne après la nuit de sommeil. Dans une journée, je finis mon dernier repas à 21h. Je dors puis je ne mange rien jusqu’à 13h, sauf de l’eau, du thé ou une tasse de café, sans sucre évidemment. Puis je ne mange que dans l’intervalle de 13h à 21h.

Donc en gros, je saute simplement le petit déjeuner. C’est aussi simple que cela.

Quand j’ai appris que ce n’était pas grave de sauter le petit déjeuner, que cela aurait même des répercussions positives sur ma santé et que ça m’aiderait à brûler la graisse du ventre plus vite, ça m’a vraiment simplifié la vie.

Cela me permet de dormir plus, d’être plus concentré et plus efficace le matin, de faire des bons gros repas consistants comme j’aime tout en m’aidant à brûler la graisse plus facilement.

Arrête le jogging (si tu trouves ça désagréable!)

Mon 4e et dernier conseil est de laisser tomber le jogging si tu n’aimes pas ça. Il y a des moyens plus efficaces et moins douloureux que de faire 1h de jogging ennuyant tous les 2 jours.

Et puis, dis-toi qu’une heure de jogging ça brûle environ 400 calories. Soit un peu moins qu’un big mac, sans compter les frites, le coca et le sundae évidemment.

Donc si tu n’aimes pas ça et que cela t’incite derrière à t’accorder de la junk food en guise de récompense, autant arrêter.

Je te parlerai d’autres exercices plus efficaces que tu peux faire dans une prochaine vidéo, mais garde ça en tête:

«  La nutrition c’est le moteur, le sport c’est le booster. »

La nutrition c’est le moteur qui va t’aider à perdre la graisse du ventre. Et le sport c’est le booster qui va accélérer le processus.

Donc si ton moteur, c’est à dire ta façon de manger, ne te permet pas déjà de perdre la graisse et que tu es au point mort, tu pourras booster autant que tu veux avec du sport, mais au mieux, ça compensera juste la graisse que tu accumules en mangeant.

Personnellement, j’allais courir 3 fois par semaine, je jouais régulièrement au foot mais j’avais toujours ce petit bide dont je n’arrivais pas à me débarrasser. Et c’est seulement quand j’ai compris qu’il fallait que je prenne soin de mes hormones et que j’inverse complètement ma façon de manger tout en prenant du plaisir que j’ai commencé à voir la graisse du ventre enfin s’en aller.

 

Voilà j’espère que cet article t’aura aidé. J’ai encore beaucoup de choses à partager avec toi mais j’ai voulu te parler ici des idées clés qui m’ont enfin permis de perdre la graisse du ventre.

D’ici là, je t’invite à essayer d’appliquer les conseils que j’ai pu partager avec toi. Ne t’inquiètes pas je vais te montrer des exercices et des recettes simples et vraiment délicieuses qui vont t’aider à brûler cette satanée graisse tout en kiffant la vie !

Si tu veux mes meilleurs conseils, des astuces et des recettes exclusives, je t’invite vivement à télécharger le guide gratuit que je t’ai préparé pour commencer à perdre du ventre cette semaine.

Si tu as des questions, n’hésites pas à me les poser dans les commentaires !