Sélectionner une page

Maigrir peut parfois être une vraie galère. Vous avez commencé un nouveau régime, mais pourtant, les résultats ne sont pas à la hauteur de vos espérances.

Pendant quelques semaines, votre poids diminue de façon encourageante. Puis un jour, vous montez sur la balance et le chiffre indiqué ne bouge plus. Vous êtes encore loin de votre objectif et quoique vous fassiez, vous ne voyez aucune amélioration…

Pire encore, vous décidez d’adopter des habitudes plus saines, mais vous ne voyez absolument aucun changement physique…

Je sais, c’est à n’y rien comprendre et ça en devient vite décourageant.

Si vous êtes dans ce cas, soyez rassuré: il y a très souvent une raison simple à cela et il suffit de la trouver pour sortir de cette impasse.

Pour diagnostiquer votre problème, voici les 12 raisons que j’observe régulièrement pour lesquelles vous n’arrivez probablement pas à maigrir malgré vos efforts.

#1 Vous mangez trop de calories

C’est facile d’oublier les petits gâteaux et autres petites collations qu’on grignote par-ci par-là toute la journée.

Je m’en rends très souvent compte quand je demande à mes clients de me raconter ce qu’ils ont mangé.

Moi: « alors, tu as mangé quoi hier? »

Client: « j’ai mangé du riz avec du saumon à midi, et une salade avec du jambon à dîner. Et une pomme en dessert »

Moi: C’est tout ?

Client: « Oui, c’est tout… »

Moi: « C’est bizarre, t’as rien oublié? »

Client: « Ah, et j’ai mangé des petits beurres au chocolat à midi »

Moi: « Combien?

Client: « 3 je crois, peut-être 4, ou… je sais plus trop en fait. Ah oui et yavait aussi une tarte aux pommes à midi en dessert »

Pour perdre du poids, vous devez créer un déficit calorique. C’est-à-dire manger moins de calories que votre corps n’en a quotidiennement besoin.

Ainsi, votre corps sera obligé d’utiliser vos graisses en trop pour obtenir l’énergie manquante.

La solution:

À chaque fois que vous avalez ou buvez quelque chose, notez-le (sauf si c’est une boisson non sucrée).

Comptez les calories à l’aide d’une application et regardez si cette valeur est au-dessus de votre maintenance ou non.

Je sais, vous trouvez ça ennuyant. Mais vous n’avez besoin de le faire que 3 jours. L’objectif est de vous rendre compte de la quantité réelle d’aliments que vous mangez et d’avoir un aperçu de leurs calories.

Vous serez peut-être choqué de réaliser comment certains aliments que vous mangez souvent rassasient peu et sont très caloriques!

#2 Vous êtes stressé

Quand vous êtes stressé, votre corps produit du cortisol: l’hormone du stress.

Malgré sa mauvaise réputation, le cortisol est essentiel à notre bon fonctionnement. Il augmente naturellement le matin pour optimiser le réveil ou en cas de stress majeur. C’est grâce à cette hormone que nos ancêtres ont pu survivre quand ils voyaient un mammouth foncer sur eux ou qu’une maman a tous ses sens en alerte lorsqu’elle entend son enfant pleuré.

Mais lorsque le cortisol est constamment élevé comme c’est le cas chez une personne stressée par un train de vie trop exigeant, le métabolisme ralentit et le corps ne brûle plus la graisse.

Le cortisol agit aussi sur la régulation de l’appétit. Quand on est stressé, on a donc tendance à grignoter sans arrêt. On reprend alors nos mauvaises habitudes alimentaires.

Solution:

Un bon moyen pour réduire le stress de façon efficace est rapidement est la méditation.

Passez du temps avec vos proches, faites-vous masser ou allez vous balader dans la nature.

Si vous avez un projet stressant à finir, essayez de faire quelques pompes ou quelques squats pour évacuer le stress au lieu de foncer dans la cuisine pour dévorer une boîte de gâteau!

#3 Vous êtes fatigué

Quand je n’ai pas assez dormi, j’ai tendance à plus facilement grignoter. C’est probablement parce que j’associe la sensation de fatigue à celle que je ressens quand j’ai faim.

Une recherche menée en 2012 par le chercheur Andrew Calvin, spécialisé en maladie cardiovasculaire a conclu que les personnes privées d’un tiers de leur temps nécessaire de sommeil mangent 549 calories supplémentaires par jour.

Pour vous donner une idée, ce surplus de calories pourrait résulter en 1 kilo de graisse supplémentaire toutes les 2 semaines.

Solution

Dormez entre 7 à 9h dans le noir complet. Si vous avez l’impression d’être encore fatigué, dormez plus. (oui je sais, ne je gagnerai pas le prix Nobel avec cette solution… mais ça marche ;-))

#4 Vous êtes en régime hypocalorique depuis trop longtemps

Rester en déficit calorique vous permet de perdre du poids. Mais quand ça dure depuis longtemps:

  • le cortisol augmente;
  • la leptine diminue.

La cortisol, comme expliqué plus haut, est une hormone de stress. Lorsque le cortisol est élevé, la mobilisation des graisses est réduite.

La leptine est une hormone qui régule la satiété et qui est synthétisée dans les cellules graisseuses. Les études récentes montrent que la leptine joue un rôle majeur dans la perte de graisse.

Quand la leptine diminue, le métabolisme ralentit, vous brûlez de moins en moins de graisse et vous avez la sensation de toujours avoir faim.

La solution

Si cela fait plusieurs mois que vous êtes en déficit calorique et que vous avez remarqué un arrêt de la fonte des graisses, arrêtez votre régime pendant une à 2 semaines pour réguler vos hormones et reposer votre corps.

  • Prenez 1 à 2 semaines pour manger à maintenance (voir 10% en dessous de la maintenance pour tenir compte du ralentissement de votre métabolisme);
  • Mangez au moins 150g de glucide par jour (en faisant attention de garder vos calories à maintenance évidemment!) pour augmenter la leptine.

#5 Vous confondez manger équilibré/sainement et manger pour perdre du poids

J’entends beaucoup de personnes dire que pour perdre du poids, il faut manger équilibré. En même temps, je vois des personnes qui adhèrent à des styles de vie plus sains (paléo, végétarien ou végan pour citer les plus courants), mais se plaignent de ne pas perdre de poids.

Il faut comprendre cette idée importante:

Ce n’est pas parce que vous mangez sainement que vous allez perdre du poids.

Pour donner l’exemple le plus courant, beaucoup de gens qui ont essaye le régime paléo sans succès car ils se gavent de noix ou détournent les principes de ce mode de vie pour réaliser des « pâtisseries paléo ».

Au final paléo/végétarien/végan ou non, si vos apports caloriques sont trop importants, vous ne perdrez pas de poids.

Dans cet article où j’explique comment perdre du poids en mangeant n’importe quoi, je donne l’exemple d’un professeur de nutrition qui a perdu 13 kilos en ne mangeant que des cochonneries (twix, oreo etc…)

La Solution:

Comptez vos calories et vérifiez que vous n’êtes pas en surplus caloriques. Quand on se rend compte qu’un petit sachet de 100 grammes d’amandes fait 600 calories (soit plus qu’un big mac), on ne regarde plus ces petites noix de la même façon!

#6 Votre déficit calorique est trop important

Un déficit calorique trop important est mauvais pour perdre du poids pour plusieurs raisons:

  • Vous n’avez pas assez de marge pour manger suffisamment de protéines et de bonnes graisses. Les premières vous aident à conserver votre masse musculaire et les secondes permettent d’assurer un fonctionnement hormonal optimal nécessaire pour maigrir;
  • C’est très difficile à tenir à moyen terme;
  • Votre métabolisme ralentit. Vous brûlez de moins en moins de graisse, vous vous sentez fatigué.

Solution :

  • Vérifiez que votre déficit calorique n’est pas supérieur à 25% par rapport à votre maintenance.
  • Vérifiez aussi que votre apport en protéine est suffisamment élevé: 1,5g de protéines par kilo de poids de corps si vous avez une activité sportive régulière. Au moins 1g/kg si vous n’êtes pas très actif.

#7 Vous voulez être trop parfait

Vous voulez transformer votre corps trop vite: vous suivez un régime alimentaire très strict et faible en calories, vous faites 1h de cardio 3 fois par semaine et de la musculation tous les 2 jours.

Vous êtes motivé et vous voulez perdre vos 10 kilos en trop et les remplacer par 10 kilos de muscles instantanément!

Et bien sûr, vous ne vous autorisez aucun écart pour atteindre l’objectif rapidement!

Même si l’envie est là, votre corps a des limites et cette recette est idéale pour atteindre le burn-out physique et mental!

La solution:

Ne sous-estimez pas la difficulté d’une sèche. Si vous décidez d’en faire votre priorité, concentrez-vous sur ce qui vous apportera la majorité de vos résultats : l’alimentation.

Habituez-vous d’abord à votre diète plusieurs semaines. Ensuite, voyez si vous avez l’énergie et la motivation pour ajouter du cardio.

Autorisez-vous un repas libre dans la semaine où vous pourrez manger ce que vous voulez sans vous goinfrer.

Avancer un pas à la fois vous garantira de progresser continuellement vers votre objectif.

#8 Vous manquez de patience

Maigrir est un jeu de patience. Les premières semaines, vous perdez beaucoup de poids. Ce rythme est encourageant et vous vous voyez déjà débarrassé de tous vos kilos superflus en 3-4 semaines.

Malheureusement, cela crée des attentes irréalistes et de la frustration quand vous vous apercevez que la perte de poids ralentit au bout de la 3è ou 4è semaine et se stabilise à un rythme bien plus lent.

La solution

Acceptez l’idée que perdre vos graisses et atteindre votre poids de forme sera un processus long.

Ansi, vous vous conditionnez pour gagner dans tous les cas. Cet état d’esprit vous aidera à perdre du poids plus sereinement:

  • Au lieu d’être frustré, vous serez simplement heureux de voir votre poids diminué semaine après semaine;
  • Si vous partez avec l’idée que ce sera long, vous trouverez des moyens pour apprécier le moment présent, plutôt que de ne vivre que pour ce jour où vous aurez atteint votre objectif.
  • Et si ça va plus vite que prévu, vous serez content.

Les premières semaines, vous perdez plusieurs kilos. C’est normal et il y a une proportion d’eau importante dans ces kilos perdus.

Ensuite, si votre perte de poids se stabilise autour de 500g par semaine. C’est très bien!

Plus vous êtes sec, plus votre perte de graisse sera lente. Par exemple, quand je m’approche de 9-10% de masse grasse, je perds entre 250g et 500g par semaine sur la balance.

#9 Vous manquez de régularité

Chaque jour vous décidez de ce que vous allez manger. Vous faites à l’envie et ça marche… pendant un temps.

Puis un jour, un ami de longue date est de passage en ville et vous craquez complètement. Le week-end, c’est l’anniversaire d’une amie, et vous vous lâchez sur les petits fours et la bière.

Une semaine tout va bien, la semaine suivante, vous êtes en roue libre. Vos efforts de la veille sont gâchés par les écarts d’aujourd’hui.

Et les 10 kilos que vous souhaitiez perdre il y a un mois sont toujours là.

La solution

Fixez-vous un plan:

  • Prenez une feuille et notez ce que vous vous permettez ou non;
  • Combien de fois par semaine vous vous autorisez des écarts;
  • Quel est le poids minimum à atteindre en fin de semaine;
  • etc.

Et tenez-vous-y. Si vous n’y arrivez pas, c’est qu’il est peut-être trop difficile et qu’il faut vous donner du lest.

#10 Vous ne voulez rien changer à vos habitudes

J’entends parfois des personnes me dire : je veux perdre du poids, mais ça me soûle de « devoir faire ça toute ma vie ».

C’est simple:

Si vous faites ce que vous avez toujours eu l’habitude de faire, vous aurez toujours les mêmes résultats.

Changer vos habitudes est difficile au départ, car vous devez d’abord sortir de votre zone de confort pour pouvoir l’agrandir à terme. Mais rappelez-vous que c’est temporaire.

La solution :

  • Choisissez un aliment que vous souhaitez retirer de votre alimentation (ex: les sodas et jus de fruits).
  • Définissez un plan pour l’éliminer progressivement de votre alimentation (ex: semaine 1: 1 seul verre par jour, semaine 2: 1 verre tous les 2 jours; semaine 3: 1 verre tous les 3 jours, etc.)
  • Une fois votre plan de sevrage exécuté, donnez-vous comme challenge de tenir un mois complet.
  • Ensuite, prenez un autre aliment dont vous souhaitez vous débarrasser et recommencez.

C’est en incrémentant vos efforts par petit pas que vous intégrerez le changement durable.

Changez votre perspective:

  • Vous ne perdez pas le plaisir de manger un aliment, mais vous vous en libérez.
  • Vous n’êtes plus sous son emprise, vous décidez quand vous faire plaisir. De la même façon, vous pouvez ajouter une pratique sportive en l’ajoutant petit à petit dans votre quotidien.

#11 Maigrir n’est pas suffisamment important pour vous

Vous avez envie de maigrir, d’avoir le ventre plat, ou simplement perdre votre bedaine. Mais en réalité, rien ne presse vraiment.

Alors vous ne vous donnez pas à fond, même si vous savez ce que vous devez faire pour réussir.

Votre physique ne vous plaît pas totalement. Ca vous déprime un peu mais vous vous dites au fond de vous que ce n’est pas grave. Vous n’en mourrez pas. C’est important mais pas vraiment urgent, ni vital.

Et pourtant, chaque fois que vous vous regardez dans le miroir, un sentiment de morosité s’empare de vous.

La solution

C’est normal. Votre cerveau est programmé pour survivre et se reproduire. Il se fiche d’avoir des abdos saillants et vous rendre épanoui. Il veut juste faire le moins d’effort possible pour vous maintenir dans une santé suffisamment bonne pour assurer votre descendance, et donc la survie de l’espèce.

Pour atteindre vos objectifs, vous devez reprogrammer vos schémas de pensée. Vous devez faire en sorte que votre perte de poids soit si importante et urgente pour vous que cela en devienne une priorité.

Pour cela, demandez pourquoi vous voulez maigrir. Creusez cette question. Plus votre « pourquoi » sera fort et aura un sens profond à vos yeux, plus vous pourrez vous appuyer sur cette conviction quand votre moral sera dans les chaussettes.

#12 Vous ne voulez pas vous faire aider

Je comprends, vous êtes une personne intelligente, toute l’information est sur Internet, vous voulez faire à votre façon. Vous pensez réussir seul.

Ou peut-être que vous avez honte de demander de l’aide, car vous avez peur de ne pas tenir.

Mais perdre du poids, ce n’est pas que du savoir théorique. L’émotionnel joue aussi énormément. C’est pourquoi je dis à tous mes clients de m’appeler s’ils sont à 2 doigts de craquer, que je les relance quand j’ai un silence radio pour être sûr qu’ils ne se sont pas perdus dans un paquet de chips.

Nous avons tous besoin de quelqu’un pour nous guider. Même les hautes personnalités et les sportifs de haut niveau ont des coachs!

La solution :

Beaucoup de gens seront heureux de vous aider si vous leur demandez.

Demandez à un proche qui ne vous jugera pas de vous tenir responsable de votre engagement. Son rôle sera de vous demander régulièrement si vous suivez toujours votre diète et de vous soutenir en cas de baisse de moral.

Trouvez-vous un « mentor » qui a déjà atteint votre objectif et qui vous guidera. Ou engagez un coach en qui vous avez confiance. Comptez à 120% sur lui et posez toutes vos questions (même si vous pensez savoir), parlez-lui de vos points faibles et vos coups de mou. Il aura probablement une solution à votre problème ou saura vous remotiver.

 

Si vous vous dites souvent « je n’arrive pas à maigrir », j’espère que ce diagnostic vous aidera à éclaircir votre situation et agir! Dans quel cas tombez-vous le plus souvent. N’hésitez pas à partager les solutions que vous avez découverts dans les commentaires.